:

La hallebarde et le maître nageur (suite et fin)

 Ce maître nageur lorsqu'il eut pris de l'âge et fatigué sans doute de l'eau boueuse qui remontait de la Loire par l'Acheneau devint brocanteur à Vue. Dans les années 1980 en souvenir du " bedeau" de Rouans qui avait une hallebarde similaire lors des cérémonies à l'église , je l'ai achetée à monsieur Delaunay, ancien maître nageur.

Pour l'anecdote...,conservateur,... je l'ai toujours....,je n'ai pas appris à nager avec monsieur Delaunay, mais avec mon frère et ma soeur avec une corde et une bouée en gros jonc de marais (jonc à barrique ) 

 celle-ci avait un avantage car elle nous faisait flotter à peine et n'importe quel mouvement nous permettait de nager.Il était temps j'avais 14 ans.. Nous avons ainsi vaincu notre peur seuls. Mon père un jour ,j'avais 6 ou 7 ans a entrepris de m'apprendre la natation. Sa méthode, peu orthodoxe, une corde soutenue au bout d'une fourche,et moi au bout m'a vacciné pour un temps de son apprentissage car son envie de me voir flotter le faisait descendre la fourche pour ne plus me soutenir,je buvais régulièrement la tasse.

Tous ces évènements "si  mémorables pour nous " se sont déroulés dans le port de la Chaussée le Retz à ROUANS, dans la maison de notre grand-mère dont la photo montre la cale empierrée..

 PORT DE LA CHAUSSEE LE RETZ /CANAL DE BUZAY