:

Les berlingots nantais

   

      Au XVIII ème siècle, une sorte de macaron passe en France via les chemins de Provence venant de l'Italie .

      Il se nomme le " berlingozzo " , devient au fil du temps et grace aux moines de l'Abbaye de la Meilleraye  ( elle vient de fermer ses portes ) le " berlingot " .

      Les abbayes avaient le droit de posséder des ruches donc le sucre et les sucreries .

   La maxime de ces bonbons de Nantes était :

   Achetez des berlingots d'Amérique pour guérir la colique et faire pousser les dents de vos enfants .

    En 1870, la ville du " Sucre " venant des Caraïbes  devint la capitale des "  BERLINGOTS " , dont les " menthes " étaient appelés les " piquants " .

   Il ne  reste plus qu'un seul fabriquant de bonbons à Nantes regroupant deux enseignes :

BONTE et PINSON  .p1040691.jpg 

p1040676.jpg

 

     Il ne reste plus également qu'une seule raffinerie nantaise de sucre :  Béghin Say 

1-0012-2011-04-10pont-sncf-sur-la-loire-et-usine-beguin-say1-3.jpg

 2010-12-05min-2-1.jpg

          Et savez vous comment s'appelait la petite coiffe portée par les nantaises qui vendaient des sardines, du lait, et tous produits vendables à la sauvette ou sur un étal de rue....un " berlingot " bien sûr .