:

1910-Juvardeil - Naissance d'un chaland nantais - Naissance de notre père

Classification Véritas

 1910 - Année de naissance de notre père.

La coutume des mariniers fut respectée, notre grand-père commande un  " chaland nantais "  neuf en bois.

Pourquoi un chaland nantais, alors que la famille a toujours fonctionné avec des chalands de 17 à 18 ml env et jaugeant 60 tonnes maximum ?...L'Acheneau et surtout le Tenu ont fini par être calibrés aux normes du canal de Nantes à Brest, surtout pour la profondeur creusée de 1.02ml à 1.70ml en 1907 ou 1908 jusqu'à Saint Même le tenu .

Pourquoi Juvardeil ?... car à " Juvardeil ", sans tapage 5 à 6 chantiers dont " Billy et Bellion " se partagent 80 % des constructions de chalands nantais et autres bateaux naviguant sur la Loire, la Sarthe, la Mayenne, la Maine, le Loir, et le canal de Nantes à Brest. Plus de 1000 chalands sont sortis de ces chantiers...

 Monsieur Grazelie  notre hote et propriétaire du bateau sur lequel nous avons navigué,nous a précisé que c'est un ancien chaland reconverti l' " Union " ,fait aussi par " Billy et Bellion " dont ses parents anciens forgerons de Cheffes ont bien connu l'ancien propriétaire et marinier mr Duffay de Cheffes également . Cette petite  industrie de construction a prospéré ici non loin de ce carrefour de rivières grace aux abords libres en pente douce  et à la matière première disponible dans la région: le bois en particulier le chêne...  

Juvardeil, pas si simple !!! ...   pour s'y rendre !!! La première visite,  pour la commande... , s'est-il rendu par le train à Angers ? ou par un " inexplosible " ?... déja sur le déclin !!!. Et après, sans doute avec une navette à vapeur sur la Sarthe, cela devait fonctionner !!!. Le choix du charpentier ?...le meilleur ?, le moins cher ?, sans doute le bouche à oreilles !!!...Puis, deuxième voyage , pour la livraison... où, à Juvardeil ?... à Angers ?. En tout cas le règlement a été enregistré à Angers le 25 Juin 1910...pour la somme de 7250 francs . La classification par " Véritas " s'est faite peu après en Juillet 1910. 

 "Tradition oblige il fut certainement  baptisé à la Martinière ( lieu-dit du Pellerin et entrée amont du canal de la Martinière) et appelé du prénom du premier enfant né la même année "Le Jeune François", notre père .

                       ( Tout ce qui reste du matériel du " Jeune François ", du mobilier, etc...)          (clic gauche sur grisé)  

 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 17/11/2011