:

Réunis par ce lieu unique. Les bouches de Bonifacio

 

 Notre grand-père en passant les " bouches de Bonifacio " ne pouvait se douter que soixante et un  ans plus tard, un de ses petits fils aurait scruté tous les jours ce détroit durant des mois du haut de cette falaise de craie blanche et dans cet environnement exceptionnel.

Comme il ne pouvait pas savoir qu'il passait si près de ce lieu particulier par sa beauté ...et qu'un de ses descendants explorerait toute cette côte dans les moindres détails...(Bonifacio en 1900)..

Et c'est là que le destin de notre grand-père se trouve mélé à notre vie...

Son petit fils était loin de penser que son grand-père était passé par là avec un croiseur corsaire à vapeur de la Marine Nationale, il n'avait même  pas découvert le détail de sa vie à cette époque. Il ne savait pas que pour passer son temps de marin il copiait sur un cahier de comptable les chansons qui se  fredonnaient, qu'il jouait de l'harmonica....écrivait ou composait même des airs... A l'époque pas de télévision, quelques lignes téléphoniques,et les sémaphores...Quelques photographes professionnels qu'il aimait solliciter car il nous a laissé des documents, quelques traces, au hasard de ses distractions...Etait-il un " taiseux " ou un joyeux " drille " ? Mystère , mais je pencherais pour un taiseux, un homme de l'eau....     

Ajouter un commentaire