:

Façon, réfection de digues moellons, avec passe-pieds, madriers, planches, tréteaux, brouettes, cotrets,

Naviguer, manoeuvrer, transporter... mais charger, équilibrer les charges et décharger la marchandise aussi !

 

          Comme c'est indiqué, la CARTE POSTALE est datée de 1910-1911 et correspond aux réparations de la digue de St Julien de Concelles à La Divatte .

Au premier plan ,un homme sur un passe-pieds pousse une brouette à 2 ml au-dessus de la digue . A vingt ans une partie de plaisir quand on veut épater la galerie et que l'on est un équilibriste . A 60 ans, c'est du domaine de l'improbable et du risqué à chaque tour .

Au deuxième plan, un autre passe-pied, où un autre homme descend les bras écartés pour  se maintenir en droite ligne et en équilibre, preuve que le passage n'est pas si facile .

Notre arrière grand-père Pierre Alexis Gantier et notre oncle Pierre Gantier ont fait ces efforts répétés jusqu'à 60 ans environ et sans se noyer ...

Quand on sait que la marine mettait à la retraite à quarante ans les marins des grands voiliers , on peut aisément comprendre les difficultés et les efforts imposés.

               2011-03-16travaux-reparation-de-breche-de-la-divatte-1910-1911-1.jpg

 

88-frossay-port-de-la-roche-3-2.jpg

   Chargement des javelles de roseaux.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/12/2012