:

4-Messan,Couéron

4.Pris à Messan des cotrets de bois pour Couéron

Dates Chargé à Produits Livré pour mr Lieu Kms vide Kms plein
9.9.1902 Messan cotrets de bois Dubreil Couéron à mr Vergne 19 19
Quantités Tonnage Doit francs règlé le Délai/jour Frais francs Divers
1000 u 25 35 24.10.1902 45 - -

  Journal de bord subodoré , raconté au fil de l'eau mais ce n'est pas une fiction.

 Au retour à vide, on stationne au Port de Messan où on doit charger les cotrets de mr Dubreil que nous avons vu presque tous rangés près de la berge à l'aller .

capture12-1.jpg

Donc, mise en place des passerelles , calage avec les  tréteaux et pour nous,  rangement dans les cales avec nos gros sabots (pas le plus dur) car mr Dubreil et son commis se coltinent les passerelles le chargement sur l'épaule ( pas le plus facile si on manque d'équilibre et en sabot , bonjour quand il pleut ) . On ne peut mettre les " prélarts " que sur la partie avant, car on a chargé un peu plus haut sur l'arrière pour tout emmener . C'est moins lourd que le sable mais pas facile à porter, cela entaille bien les épaules . Avantage, pas de pompage . La journée est au bout, repas et dans la couette . Le lendemain matin à l'aube , le petit vent n'a pas changé ( on va être loin de nos 5 kms heure avec le  petit vent debout . Heureusement on a le chemin de halage jusqu'au canal de la Martinière qui part à 90°, là on a des chances d'être aidé par la voile . Les trois ponts et  l'écluse de Buzay sont franchis sans trop de difficultés car le chaland n'est pas lourd avec ses 25 tonnes de bois.On attend derrière l'écluse le moment favorable pour profiter de la marée descendante car il n'y a pas de remorqueur et de clipper à ce moment là, ils remontent toujours avec le flux, par contre à descendre on peut être accompagné selon les départs du port de Nantes . Ils n'ont pas le droit de tirer un grand voilier et de s'occuper de la " petite navigation " . Nous voilà enfin aux Champs Neufs où on arrive le soir, harassés, repas, couette . A l'aube on passe l'écluse des Champs Neufs en fin de marée, pas de chance, on attend ensuite la marée suivante pour nous porter  avec le flux mais  à vent 3/4 contraire jusqu'au Pellerin, on traverse un peu plus haut que Coueron pour s'enfiler à l'entrée de l'étier de Port Launay . Arrivée au quai de Couéron face à l'église . On s'arrime bien à l'avant, et à l'arrière, je vais ensuite chercher monsieur Vergne qui a des commis . Déchargement . Et ce soir, çà va être la fête avec " le père, la mère, la soeur et ...pourquoi pas Pierre, le frère ainé , il sera peut être par là lui aussi " , on couchera à la Martinière chez nous pour une fois !